Vincent de Paul

    vincentdepaule

    En 1581, naît près de Dax, à Ranquines, Vincent de Paul.
    Fils de paysan, il grandit dans une atmosphère de violence et de peur provoquée par les guerres entre catholiques et protestants. A 15 ans, il part étudier la théologie à Dax, puis à Toulouse.
    En 1600, il est ordonné prêtre, il n’a que 19 ans.
    A 27 ans en 1608, il monte à Paris où il connaît d’abord quelques déboires.

    ranquines  Site du lieu natal de Saint Vincent de Pau

    Puis, la période néfaste terminée, il est nommé aumônier de la reine Margot, première femme d’Henri IV, répudiée par le roi. Trois années se passent et il commence alors à consacrer le plus clair de son temps aux pauvres. C’est pour lui la révélation et après un temps comme précepteur des enfants du lieutenant général des galères du Roi, il prêche de villages en villages. Il commence ainsi son travail de missionnaire.
    En 1617, il organise lapremière confrérie de la charité.

    En 1625, il fonde la congrégation de la mission pour former les prêtres et évangéliser les campagnes. En 1633, avec Louise de Marillac, il fonde la Compagnie des Filles de la Charité, avec lesquells il sert les pauvres. En 1638, il prend en charge les enfants trouvés. En 1639, il organise le service auprès des galériens. Plus tard, il enverra des secours aux provinces frappées par la guerre et il fondera l’hôpital du nom de Jésus pour les « insensés ».
    Le 27 septembre 1660,il rend son dernier soupir.

    La tutelle de l’établissement
    Lors de la promulgation du statut de l’enseignement catholique, le service de tutelle a été précisé.
    Les établissements catholiques d’enseignement dépendent :

    –   soit d’une tutelle diocésaine
    –   soit d’une tutelle congréganiste.

     

    filles    Site de la Compagnie des Filles de la Charité.

    La visitatrice Soeur Alice Pons de la Province France-Sud en résidence à Marseille, délègue cette autorité à Soeur Annie Genain qui demeure à Bordeaux. Les Filles de la Charité s’entourent d’un conseil composé de soeurs et de laïcs.
    La tutelle est seule habilitée à être garant, devant l’évêque de l’authenticité évangélique du projet éducatif et de sa mise en oeuvre.
    Elles nomment le chef d’établissement et peuvent demander de mettre fin à sa mission après dialogue avec l’O.G.E.C.
    responsabilité de la tutelle que :

    – d’approuver le projet éducatif de l’établissement,
    – d’être membre de droit de l’organisme de gestion,
    – de donner son accord pour toute décision portant sur le caractère propre de l’établissement.

    Le Conseil de tutelle participe au suivi et à l’accompagnement des établissements par des visites de tutelle, par l’animation et la formation spécifique des personnels du réseau Vincentien.

     

    Bienvenue sur le site de Vincentiens Aujourd’hui, Réseau Enseignement France (VAREF)
    varef

    « Pour que les choses avancent,
    il y faut du temps et de la patience. »
    Saint Vincent de Paul, Lettre à Firmin Get,
    le 21 décembre 1657